Flash Infos

NAO 2015 : analyse des équipes CFDT !

0

Le régime « 0% pour les cadres » préconisé par l'entreprise est probablement LE régime qui présente le moins d'inconvénients pour les actionnaires ! Il permet une répartition équilibrée et variée des dividendes, des actions gratuites... Il facilite la rémunération des actionnaires, du staff (notre TOP Management), de toucher les salariés, mais en quantité raisonnable.

LA CFDT recommande un départ vendredi 29 mai 2015 à 14H sur l'ensemble des sites pour faire comprendre à la direction que la coupe est pleine.

 Lire notre tract CFDT_Affichage_zeropourcent

mai 28, 2015 |

NAO : quatrième et dernière séance de négociation

0

Le 26 mai, s'est terminé la quatrième séance de négociation sur la NAO 2015. Quelques infos avant la publication de notre tract ...

OATAM : 1,5% au mérite (répartition par note libre au manager, pas de % fixe par note !), avec une prime complémentaire exceptionnelle d’une valeur forfaitaire brute de 300€ à verser sur le mois d’Octobre, 0,3% budget Promo. Pas de TALON.

IG & CADRES : 0% au mérite, budget promo 0,5%, prime projet 0,3% (pas de plafonnement les projets seront rendus plus visibles), budget exceptionnel de 0,2%, et un budget de mise à niveau pour les minimums conventionnels de 0,1%.

Ouverture de négociations locales immédiates sur la QVT !

Avis CFDT :

La direction n’a pas entièrement répondu aux demandes de la CFDT, notamment sur la politique salariale.
Nous demandions une rémunération différenciée sur des critères objectifs. La distribution sera faite sur des critères opaques (arbitraires).

Nous notons des intentions de négociations, et plus particulièrement sur la QVT, la GPEC, les RPS, la Filière Technicien. Nous attendons que cela se concrétise sur le terrain. La CFDT donne donc un avis défavorable concernant ces NAO 2015.

mai 26, 2015 |

STMICROELECTRONICS se prépare-t-il à une vente de sa division numérique ?

0

Une hypothèse de vente "par appartement" menacerait des emplois en France et la perte de l’indépendance de l’Europe dans le secteur des nouvelles technologies. Les annonces récentes de Monsieur Bozotti, le 12 mai 2015 à Londres lors de la journée « investisseurs », ne font que renforcer un plan mis en place pour doper le cours de l’action à très court terme.

Nous avions déjà interpellé le gouvernement le 17 novembre 2014 lors d'une rencontre à Bercy avec des représentants du Ministère de l'Économie ainsi que ceux du Ministère du Travail. L'intersyndicale (CFDT, CGT, CAD-ST) souhaitait alerter les pouvoirs publics de nos inquiétudes vis-à-vis de la stratégie et discuter de l’avenir de notre entreprise. En effet, nous savions pertinemment que l’enclenchement d’un plan de départs volontaires de 450 salariés dans le monde (dont 150 en France) ne résoudrait rien, si ce n’est une embellie passagère sur les marchés boursiers. Le PDV arrive à son terme en juin 2015 et de nouvelles suppressions d'emplois sont à craindre.

Dans ce contexte, il est difficile de comprendre comment notre CEO continue d’être une des plus fortes rémunérations du patronat en Europe. Le rachat d’actions en Q1 2015 pour un montant de 154M€ reste une énigme alors que tous les voyants sont au rouge et que le manque d’investissement industriel nous mène droit dans le mur. Pour la CFDT, la micro-électronique est un enjeu de souveraineté nationale stratégique long-terme qui porte sur des dizaines de milliers d'emplois et des dizaines de milliards d'euros. Nos élus interpellent à nouveau l’état Français actionnaire pour qu’il enclenche un renversement de stratégie avec de véritables perspectives industrielles.

mai 17, 2015 |

Digital Product Group (DPG) dans la tourmente !

0

"Les pertes deviennent intenables. Le problème a besoin d’être réglé et nous allons le régler" - Carlo Bozotti, CEO STMicroelectronics

La CFDT s'inquiète des annonces faites au marché (ici) par notre CEO en date du 12 mai 2015 alors même que les instances représentatives du personnel n'ont pas été informées. A propos des options, les observateurs en liste trois : VENDRE, SE MARIER OU ARRÊTER ?  En effet, DPG comptabilise environ 2 500 salariés, nous ne pouvons pas ne pas être au courant des perspectives qui nous attendent... L'inquiétude s'accentue encore dans les équipes alors que nous avons besoin de visibilité et de confiance !

Concernant l'imposition aux salariés de Crolles (des équipes TRD) de la cinquième semaine de congés payés en juin 2015, les organisations syndicales ont rendu un avis commun à l'occasion de l'information / consultation du Comité d'établissement :

Le CE Crolles SA rend un avis particulièrement défavorable. Empêtré dans sa logique financière pour arranger de manière tout à fait artificielle les résultats financiers du 2ème trimestre. ST Microelectronics poursuit sa politique désastreuse de mise au repos forcé de ses salariés après une période déjà riche en congés. Au contraire, STMicroelectronics devrait concentrer ses efforts à modifier ses organisations pour favoriser les synergies entre services et réduire les points de blocage pour la bonne réalisation du travail des salariés. Cette politique court-termiste pour améliorer les résultats économiques de la société ne prépare pas son avenir et affecte moralement les salariés qui devront redoubler d’efforts pour s’acquitter de leurs charges de travail.

 

mai 13, 2015 |

NAO 2015 : négociations en cours !

0

La troisième réunion de Négociations Annuelles Obligatoires se tiendra le 19 mai 2015 sur le site de STMicroelectronics Paris Montrouge.

A l'ordre du jour, il est prévu :

• Procédure passage cadre
• Bilan Prime Projet 2014
• Bilans 2013/2014 : pratique du marché des salaires 2014,Variables VIP, P VIP, Attributions gratuites d’actions
• Présentations des revendications syndicales par les OSR

Nos revendications "phares" sont claires :

  • Passage cadre : nous demandons l'harmonisation à la hausse du processus passage cadre. Une continuité entre la filière OATAM et la filière cadre est a mettre en place au niveau national.
  • ATAM : Nous souhaitons faire aboutir notre demande d'extension de la prime industrielle aux personnels non-cadre en journée (en passant par l'ouverture de négociations locales ).
  • Prime projet : Comme nous l'avons fait lors des dernières NAO, nous demandons un élargissement aux équipes support (qui ne font pas de projet), une clarification des règles et surtout un doublement du budget global de la prime avec un plafond de 1 500€ par salarié.
  • Politique salariale : nous revendiquons un budget d'augmentation pour les OATAM et pour les cadres !
  • Une augmentation minimum significative de 50€ pour tous les salariés.
  • Un pourcentage identique par note + un pourcentage de rattrapage type « comparatio min 0.8 » pour les cadres et pour les OATAM revue de la filière matrices de compétences.
  • Une politique forte d’engagement sur la rémunération et les promotions équité de carrière ; avec un budget spécifique de rattrapage égalité Femme-Homme.

Lire la suite ...CFDT_Revendications-NAO_Pub

mai 11, 2015 |

Accord d’intéressement 2015-2017

0

Après quatre réunions de négociations, la CFDT décide de ne pas signer ce nouvel accord triennal...

Notre avis :

Les élus CFDT tiennent à souligner les avancées obtenues sur nos revendications concernant le nouveau projet d’accord 2015-2017 :

  • Suppression du critère de la « marge brute annuelle » (historiquement inatteignable).
  • Un poids légèrement plus important pour les paramètres du périmètre France.
  • La valeur forfaitaire du point portée de 68 à 69€.
  • La valeur de la part fixe portée de 20 à 21 points.

Toutefois, nous n’avons pas abouti sur notre revendication principale. En effet, les incertitudes et les doutes restent nombreux sur la capacité de ce nouvel accord à générer un résultat significatif pour les salariés. La CFDT ne peut pas signer l’accord en l’état alors que nos simulations sont plutôt « faiblardes ».

  • Nos premières estimations sur le nouveau critère « 2 years product » ne sont pas à la hauteur de nos espérances.
  • Le critère des ventes est pertinent, mais les cibles fixées par la Direction sont trop élevées (voir encore une fois inatteignables) ce qui laisse présager, toujours selon nos évaluations, d’un rendement à minima (quelques dizaines d’euros de plus versus l’accord 2011-2014).
  • Nous n’avons pas d’engagement sur l’augmentation de la valeur forfaitaire du point afin d’atteindre les 71€ au terme de l’accord et/ou de l’augmentation de la part fixe d’un point par an.

Nous n’excluons pas d’adhérer sur les exercices suivants, mais la Direction doit avancer sur les aspects suivants :

  • La CFDT demande que la rémunération de la cible « CA +3,5% » donne 100% de l’indicateur avec un départ rémunérateur à -1% de la cible.
  • Nous demandons un engagement de la Direction sur l’augmentation du point de la part fixe en 2016 et 2017 permettant de favoriser les tranches les plus basses.
  • Un abondement à 50% des 500 premiers euros placés dans le PEE.

Le projet de nouvel accord sera présenté au CCE du 12 mai 2015.

mai 11, 2015 |

© Copyright 2018 CFDT STMicroelectronics