Flash Infos

La CFDT signe le nouvel accord égalité femmes hommes

0

Les signataires de cet accord (CFE-CGC, UNSA et CFDT) affirment que l’égalité professionnelle est un droit et que la mixité est un facteur d’enrichissement collectif, de cohésion sociale, de progrès et d’efficacité économique pour les entreprises. En ce sens, elles s’opposent à tous comportements discriminants, sexistes et agissent pour combattre les stéréotypes culturels et les représentations socioculturelles associées au genre. Un changement profond des représentations nécessite une démarche sur le long terme et l’implication de tous les acteurs hors et au sein de l’entreprise. En effet, les politiques sociales menées au sein des entreprises peuvent accélérer ces changements de mentalités.

Pour appliquer concrètement le principe de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dès l’embauche et à tous les stades de la vie professionnelle, nous convenons de mettre en place, diverses mesures permettant d’assurer l’égalité des chances dans l’accès à l’emploi, la formation, la gestion des carrières et des rémunérations, et l’accès aux postes à responsabilités. Cette démarche sera évaluée tous les ans dans le cadre du bilan des actions mises en place et déployées, tant au niveau national qu’au niveau local, chaque site ayant la responsabilité d’appliquer et d’adapter localement les dispositions de l'accord.

L’équité de carrière est un objectif ambitieux sur lequel la CFDT reste mobilisée. Par ce nouvel accord la CFDT s’engage pour une durée de 1 an qu’elle reconduira chaque année uniquement si les avancées significatives sont effectives. Lire notre tract CFDT_accord Egalite_Professionnelle-2017

mars 21, 2017 |

QVT : 2ème réunion de négo terminée

0

Si vous êtes particulièrement intéressé par ce sujet et que vous n'êtes pas adhérent à la CFDT, n'hésitez pas à nous contacter pour obtenir le compte rendu détaillé de cette deuxième réunion de négociation. La DRH France a expliqué que la Qualité de Vie au Travail serait une priorité cette année. Des groupes vont se constituer pour aborder cette thématique sur l'ensemble des sites.

Si un futur accord est signé, il doit être le fruit des résultats produits sur le terrain par des expérimentations. Notre priorité est donc d'établir un accord cadre qui fixe pour tous :

  • Les principes généraux
  • Le cadre et les thématiques pouvant faire l’objet d’adaptations locales
  • Définit le rôle des acteurs
  • Renvoie aux accords en vigueur
  • Traite des sujets «nouveaux»
  • Fixe les indicateurs de suivi

Pour la CFDT, cette négociation est une opportunité à saisir afin de remettre les salariés au cœur des enjeux et plus particulièrement l’organisation du travail et sa qualité. Les femmes et les hommes de l'entreprise doivent prendre toute leur place et devenir acteur de l’évolution positive de leurs conditions de travail. Nous soulignons que la principale difficulté des acteurs engagés dans la démarche consistera à lâcher le contenu pour se concentrer sur les seuls processus. Nous devrons prendre du recul concernant nos postures respectives et passer d’un rôle de prescripteur au métier de facilitateur. Nous devrons donc être rigoureux dans le respect et l’animation des processus à tous les niveaux sans jamais perdre le sens de la finalité. Nous considérons que nous apportons un plus dans la démarche. Notre engagement illustre l’idée que nous sommes bien dans une logique de « partenaires sociaux », des agents du changement volontaires, animés par l’esprit d’être au service de l’intérêt général et du bien-être dans l’entreprise !

mars 4, 2017 |

© Copyright 2018 CFDT STMicroelectronics