Flash Infos

Projet de loi El Khomri : qu’en pense la CFDT ?

0

Des réformes oui ! Mais pour le progrès social. La CFDT veut transformer en profondeur le modèle économique et le modèle social : produire mieux, innover, reconnaître les compétences, sécuriser les parcours : c’est le projet CFDT. Pour la CFDT, seul le dialogue social est en mesure de construire les changements dont le pays et les salariés ont besoin pour sortir par le haut des mutations en cours.

La CFDT a été reçue lundi 7 mars, par le Premier Ministre, pour le premier tour de concertation sur la loi El Khomri. La CFDT s’est présentée à la concertation avec des propositions précises et ambitieuses, disposition par disposition, pour faire évoluer de façon significative le texte du projet de loi.

Lire notre tract loi-elkhomri_la_cfdt_propose

Lire notre argumentaire_CFDT_projet_loi_el-khomri

mars 12, 2016 |

Accord Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

0

La CFDT souhaite la mise en œuvre d’un projet de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ambitieux visant à maintenir une employabilité optimale pour chaque salarié.

Pour mettre en place son projet d’évolution professionnelle, celui-ci pourra s’appuyer sur :

  • Des moyens supplémentaires donnés aux comités de suivi
  • Une capacité à chaque commission locale de revoir les orientations de l’ODM sur chaque site
  • L’ouverture du Pôle de Mobilité Régional aux opportunités de mobilité interne.

Des efforts devront être faits sur la formation et sa valorisation. La gestion des nouveaux droits du CPF dont dispose chaque salarié doit faciliter l’employabilité au-delà du besoin immédiat du poste. Faciliter la mobilité interne va de pair. Les outils mis en place sont de nature à donner plus de visibilité aux salariés. Reste à la direction des ressources humaines de faire adhérer le management à sa mise en pratique, et de fluidifier les demandes de mobilités.

L’amélioration du dispositif de mobilité externe est favorable aux salariés. La possibilité explicite de recours des salariés limite le risque d’abus de véto managérial. La CFDT ne souhaite pas que ce dispositif soit un plan de départ volontaire déguisé et veillera à ce que soit respecté la fois la démarche volontaire du salarié, et une utilisation normale des vétos/recours.

novembre 18, 2015 |

STMICROELECTRONICS se prépare-t-il à une vente de sa division numérique ?

0

Une hypothèse de vente "par appartement" menacerait des emplois en France et la perte de l’indépendance de l’Europe dans le secteur des nouvelles technologies. Les annonces récentes de Monsieur Bozotti, le 12 mai 2015 à Londres lors de la journée « investisseurs », ne font que renforcer un plan mis en place pour doper le cours de l’action à très court terme.

Nous avions déjà interpellé le gouvernement le 17 novembre 2014 lors d'une rencontre à Bercy avec des représentants du Ministère de l'Économie ainsi que ceux du Ministère du Travail. L'intersyndicale (CFDT, CGT, CAD-ST) souhaitait alerter les pouvoirs publics de nos inquiétudes vis-à-vis de la stratégie et discuter de l’avenir de notre entreprise. En effet, nous savions pertinemment que l’enclenchement d’un plan de départs volontaires de 450 salariés dans le monde (dont 150 en France) ne résoudrait rien, si ce n’est une embellie passagère sur les marchés boursiers. Le PDV arrive à son terme en juin 2015 et de nouvelles suppressions d'emplois sont à craindre.

Dans ce contexte, il est difficile de comprendre comment notre CEO continue d’être une des plus fortes rémunérations du patronat en Europe. Le rachat d’actions en Q1 2015 pour un montant de 154M€ reste une énigme alors que tous les voyants sont au rouge et que le manque d’investissement industriel nous mène droit dans le mur. Pour la CFDT, la micro-électronique est un enjeu de souveraineté nationale stratégique long-terme qui porte sur des dizaines de milliers d'emplois et des dizaines de milliards d'euros. Nos élus interpellent à nouveau l’état Français actionnaire pour qu’il enclenche un renversement de stratégie avec de véritables perspectives industrielles.

mai 17, 2015 |

Formation professionnelle : CPF

0

De nouveaux droits pour les salariés et les demandeurs d’emploi...

Au 1er janvier 2015, le Compte personnel de formation (CPF) se substitue au Droit individuel de formation (DIF). Le dispositif est désormais attaché à chaque personne, dès son entrée sur le marché du travail, et jusqu’à son départ à la retraite. Son objectif est d’accroître le niveau de qualification et de sécuriser le parcours professionnel. Il s'agit d'une véritable avancée pour augmenter le niveau de qualification des salariés, conformément à ce que revendique la CFDT dans le cadre de l'économie de la qualité.

Lire le tract_formation_professionnelle_cpf et prenez connaissance de ce nouveau dispositif !

février 1, 2015 |

Loi de sécurisation de l’emploi et base de données uniques

0

LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

Les Instances Représentatives du Personnel (IRP) et les organisations syndicales (OS) vont disposer d’un accès permanent à un réservoir d’informations économiques et sociales sur l’entreprise. À compter du 14 juin 2014, vos élus au CE, CCE, CHSCT ainsi que les délégués syndicaux (DS) pourront consulter à tout moment les informations déposées par la direction dans la base de données économiques et sociales (BDES). L’objectif visé est l’amélioration de l’information des salariés afin de renforcer le dialogue social dans l’entreprise et le groupe.

La loi détaille les données que doit contenir la base, organisées en huit chapitres :

  • Investissement social (emploi, formation professionnelle, conditions de travail), investissement matériel et immatériel…
  • Informations en matière environnementale…
  • Fonds propres et endettement…
  • Rétribution des salariés et dirigeants…
  • Activités sociales et culturelles…
  • Rémunération des financeurs ou actionnaires…
  • Flux financiers à destination de l’entreprise, notamment aides publiques et crédits d’impôts…
  • Sous-traitance…
  • Le cas échéant, transferts commerciaux et financiers entre les entités du groupe…

Le champ couvert par ces informations porte sur l’année en cours, les deux années précédentes et les trois années à venir.

Vos élus CFDT vont se montrer vigilants sur de nombreux points :

  • Le choix des indicateurs qui donnent du sens à l’anticipation dans toutes consultations et négociations
  • L’alimentation régulière de la base
  • Le mode de remise de l’information
  • Les conditions d’accès
  • Le périmètre pertinent de l’information : établissement, groupe, etc.

 

mai 7, 2014 |

© Copyright 2017 CFDT STMicroelectronics